Centre d’accueil et de formation scolaire et professionnelle pour l’enfance handicapée en Inde


Ce centre ne consistait initialement qu’en trois salles ouvertes sur une cour, sans portes ou fenêtres et dépourvues de mobilier. Le projet a consisté à rendre les locaux actuels conformes aux normes, à les équiper, puis à accroitre le nombre de salles. Le budget prévisionnel pour cette première phase de développement a été de 15 000€.
FIDEI, avec l’aide d’une fondation familiale, a pu permettre aux Pères Missionnaires de l’Inde d’acquérir fin 2016 le terrain adjacent à la petite école « Kiran Grameen School » récemment créée à Ayar par Santosh, un jeune handicapé, ancien élève du village de Kiran près de Bénarès.


 

Sur ce terrain seront construites courant 2017 4 salles de classes pour la formation primaire d’enfants handicapés et démunis.
Les locaux sommaires actuels situés sur une parcelle contiguë vont être transformés en ateliers de formation professionnelle à la couture et en une salle de consultations et de soins.
Ainsi 120 élèves et 40 apprenties vont pouvoir bénéficier des infrastructures à venir.

Ce projet de création d’un centre de formation scolaire et professionnelle pour enfants et jeunes handicapés ou de familles démunies se poursuit malgré les difficultés liées à l’inflation et de nouvelles taxations.
Le terrain récemment acquis a été clôturé et équipé de jeux d’extérieur. Le contrat de travaux a été renégocié. La première pierre a été posée en janvier 2018 et l’ouverture des nouvelles classes est prévue pour l’année 2018.

En Inde, à Baniyawa-Ayar, près de Varanasi, trois nouvelles salles de classes et une salle polyvalente viennent d’être ouvertes, s’ajoutant aux locaux actuels qui vont être améliorés. Cet ensemble accueille une école primaire pour enfants handicapés et/ou issus de castes défavorisées et un centre de formation professionnelle à la couture et la broderie. Il a été fondé par Santosh, jeune homme handicapé qui s’est inspiré du modèle du village de Kiran qui lui avait permis de recouvrer sa mobilité et de poursuivre une scolarité jusqu’au niveau du brevet.