Centre de formation professionnelle de Poedogo


Au Burkina Faso, le centre de formation de Poedogo vient d’ouvrir ses portes. Destiné à de jeunes garçons déscolarisés en fin d’études primaires ou début de secondaire, l’apprentissage porte sur le maraichage, les cultures céréalières et la sylviculture. Un enseignement général complète le cycle de 3 ans. 1000 eucalyptus ont été plantés; 2000 autres le seront par les élèves. L’irrigation du terrain de maraichage est en voie d’installation. Le premier bâtiment scolaire a été édifié de même que le bâtiment technique et le bassin de rétention.

Inauguration du centre de formation scolaire et professionnelle de Poedogo au Burkina Faso.

A Poedogo le centre de formation professionnelle au maraichage, cultures céréalières et sylviculture a été inauguré en octobre 2018. Créé à l’intention des jeunes garçons déscolarisés il suscite également des vocations chez les jeunes filles. L’école d’enseignement général accueille la première promotion dans une classe ; deux autres s’y ajouteront dans le courant de 2019.

L’équipe pédagogique dispense des cours de français, de calcul, d’anglais et d’initiation à l’informatique. Les enseignements pratiques se déroulent les après-midis.

Un triporteur motorisé a été offert pour le transport, et un boeuf pour les labours. Une motopompe a été fournie pour l’irrigation ; le forage attenant au terrain a été remis en état. Les 2000 eucalyptus plantés se développent. Le barrage de retenue d’eau qui permettra l’arrosage du terrain de maraichage vient d’être consolidé par les autorités locales garantissant la pérennité de l’approvisionnement.

Courant 2019, les élèves du centre FIDEI de formation au maraichage, cultures céréalières et sylviculture de Poedogo ont eu la joie d’effectuer leurs premières récoltes. Tomates, choux, haricots, aubergines ont été cueillis en abondance. Les apprentis ont également procédé à la plantation de 2000 eucalyptus supplémentaires sur le terrain forestier de Gueense. Deux nouvelles salles de classe sont en cours de finition.

En 2020, accueil et prise en charge de jeunes réfugiés de Niassan au nord du Burkina Faso

Ces circonstances nous ont conduits à proposer de prendre en charge, sur une période de 3 ans, 12 jeunes garçons âgés de 14 à 18 ans, à convertir une partie des locaux du centre en un « internat », à intégrer les arrivants dans les classes d’enseignement général et le cursus de formation professionnelle, et à doubler les espaces de maraichage et de sylviculture. Les jeunes ont fabriqué eux-mêmes leurs lits, s’initiant à la soudure et au tissage.

Si les récoltes du centre de maraichage ont été abondantes à la saison des pluies, la sècheresse s’est ensuite installée affectant le niveau du lac de retenue. FIDEI a alors entrepris un forage pour l’arrosage de la plantation d’eucalyptus de Gueense.

Les espaces de maraichage du centre de formation agricole et sylvicole de Poedogo ont été doublés. Un château d’eau a été construit pour assurer une irrigation continue permettant trois récoltes annuelles. Les jeunes ont renoué avec la scolarisation et s’initient à la menuiserie métallique, la maçonnerie, le tissage. Ils ont procédé à la récolte du maïs et aux labours.

Ainsi, jeunes garçons et jeunes filles de Koubri qui avaient « décroché » du système scolaire et enfants menacés de Niassan et des villages des environs de la commune de Di, trouveront à Poedogo un lieu de réinsertion sociale, d’accueil et d’échanges, d’apprentissage et de formation générale, leur réouvrant les portes de l’avenir.